Le Cimetière militaire français de Dmeir

Présentation

Témoignage de l’histoire de la France au Proche-Orient, le cimetière de Dmeir abrite plus de 4000 sépultures, civiles comme militaires, françaises ou non, et musulmanes commes chrétiennes. Créée en 1960 pour accueillir les tombes du cimetière de Mezzeh (faubourg de Damas), la nécropole militaire de Dmeir a pris une importance plus grande encore en 1985 et 1999, à la suite des transferts des sépultures de Lattaquieh et d’Alep.

JPEG

JPEG

Emouvant vestige de l’Histoire, et ultime hommage rendu au sacrifice de ceux qui sont tombés pour la Patrie, le cimetière de Dmeir retrace les vicissitudes du siècle passé : la guerre de Cilicie en 1920-21, les opérations du Djebel druze en 1924-25, et les combats de la seconde guerre mondiale.

Ouvert au public tous les jours (sauf le dimanche), il offre aux visiteurs son calme et sa sérénité, pour les inviter à un moment de méditation et de recueillement.

Cérémonie du 11 novembre

Le 11 novembre de chaque année, date commémorative de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, il accuueille la cérémonie du souvenir.

JPEG

Perpétuelle, elle débute par le lever des couleurs syriennes et françaises. Des gerbes de fleurs sont ensuite déposées par le représentant du Ministère syrien des Affaires étrangères, l’Ambassadeur de France et l’Attaché de Défense.

JPEG

Une minute de silence est alors observée conclue par les hymnes nationaux.

Enfin, la cérémonie se clôt par une prière, récitée devant les ossuaires par un imam et un prêtre, aprés l’hommage rendu aux soldats.

Liste des personnes enterrées au cimetière Dmeir

Système de repérage des sépultures :

- le premier nombre indique le numéro du carré

- la lettre désigne la colonne ( en se plaçant face au carré, et en commençant par la gauche)

- le second nombre indique la rangée

Word - 161 ko
Carré 1
Word - 156.5 ko
Carré 2

Dernière modification : 07/04/2008

Haut de page